La nuit est à nous

Nouveau

Vol de nuit #1 – Avril 2013

Image

Alors que l’on enterre déjà le mois d’avril et ses frimas aux aspects hivernaux il est temps pour le hibou de reprendre ses pérégrinations noctambules, de sortir de sa torpeur passée pour inonder de ses connaissances nouvelles tous ceux qui seront assez curieux pour suivre sa route.

Inaugurant ici un nouveau rendez vous mensuel, il vous propose d’ouvrir vos yeux et vos oreilles, pour la sélection des vidéos marquantes du mois passé. Sans jamais manqué d’ouverture d’esgourdes c’est aux côtés de Flatbush Zombies et de The Underachiver qu’il s’est enfumé , en compagnie de Nicolas Jaar qu’il a passé la nuit à NYC , de Londres à Brooklyn pour suivre les nouveaux faits d’armes de James Blake et Vampire Weekend, sans oublier son attrait naturel pour la jeunesse de Benjamin Clementine et Schultz and Forever, et d’autres rencontres fortuites ou recherchées.

 

Juste un battement d’aile

 

« J’ai parcouru la moitié de la terre et je me suis enrichie de plus d’expérience que tout autre oiseau », dit le hibou à l’hirondelle.

« Comment est-il possible que l’on vénère ta sagesse, alors que tu vis la nuit et ne quittes pas tes falaises ? »

« C’est les yeux fermés que je vois le mieux et mes pensées voyagent bien plus loin que tes ailes ! », lui répondit le hibou.

 

Mix Ton Prochain , Jeudi 11 Avril 2013 @Maison Mimir

Image

Aujourd’hui c’est pour présenter un nouveau projet d’apéro mix que je sors mon ensemble Gentleman Farmer et ma plus belle cravache pour aller à la rencontre du porte parole du projet un soit disant paisible canasson répondant au nom évocateur de Mr. Cheval, ouvrez le box :

Bonjour

– Bonjour ici monsieur cheval, j’ai toujours rêvé d’être une licorne. Je serai le maitre de cérémonie lors de la Mix ton prochain 2 à la Maison Mimir le 11 avril. Je suis au service de Pidag organisateur de l’événement aidée par Lisa une amie de bonne volonté.
Lire la suite »

Have a nice cheesy time with #4 : Dj Pone

Nous avons rencontré Dj Pone autour d’un café après le traditionnel cordon bleu du restaurant « Aux trois chevaliers »


Lire la suite »

Retour sur le Spring Roll Festival

Nous avons observé avec un grand plaisir la réussite du projet Spring Roll en ce qui concerne les évènements annexes à la vie nocturne. Faisant une entrave à notre politique dictatoriale noctambule, il serait temps de s’attaquer directement au nerf de la guerre. Par ce terme barbare j’entends d’observer de plus près les soirées ayant eu lieu au Rafiot durant ces deux semaines : pourquoi ? Simplement parce que lorsqu’en 4 soirées on peut faire venir Tekilatex, Botnek, Canblaster, Maelström et Bambounou, et que l’on organise la chose sur Strasbourg, on risque de nous attirer dans le sillage.

Maelstrom et Bambounou pour Natugla.com

Lire la suite »

Une après midi au Spring Roll

Parmi la somme astronomique des choses qui me hérissent le poil, en passant sur la fin de la dernière saison de Dexter, la présence sempiternelle de Drucker le dimanche aprem et le dernier album des Foals il y a cette frange bruyante de la population, qui décide d’un commun accord de clamer à qui veut l’entendre (attention vous la connaissez tous) « Il ne se passe rien à Strasbourg ». Il y a des soucis qui méritent des traitements radicaux et la vitrification d’une partie de la population possédant des idées communes étant considéré comme un génocide, il s’agit de répondre toujours de la même manière, avec un léger pincement au niveau de la lèvre droite qui trahit mes envies de meurtre : « Pas du tout, il faut simplement savoir ou chercher, et le problème de notre ville n’est certainement pas le manque d’activités culturelles mais bien la lenteur de la communication et de fait le manque de visibilité aberrant. »
Je tiens à ce que les gens sachent qu’au travers d’associations ou d’organismes on peut sortir tous les soirs à Strasbourg, que cette sortie soit théâtrale (TNS ; Maillon ; Boîte Noire et j’en passe), musicale (Laiterie, Cheval Blanc, Mudd Club, Opéra …), les possibilités n’ont de limites que l’attention que l’on porte aux programmes et à l’ouverture d’esprit dont on peut faire preuve.

Lire la suite »

Vendredi soir anormal d’un étudiant aux Arts Déco

Natugla veut être sur tous les fronts sur les évènements nocturnes à Strasbourg. Et on sait tous que ce n’est que rarement dans les soirées/concerts au Rafiot, à la Laiterie ou au Molodoï que l’on se permet les plus grands écarts de conduite. C’est bien dans cet appartement de 110m2 situé près de la Porte de l’Hôpital que Lucas a « fait la connaissance » de Marie alors que le dîner de Arthur a décidé de prendre l’air et d’atterrir sur les chaussures de Maud et où au même moment dans la salle de bain, quelques personnes imbibées de diverses boissons venant de plusieurs parties du monde ont décidé que c’était le meilleur moment pour prendre une douche collective. On a tous vécu ce genre de soirées. Si tu penses le contraire, c’est que tu devais sûrement avoir plusieurs grammes d’alcool dans le sang qui t’ont rendu bien amnésique. Pourquoi tu crois que tu t’es réveillé un lendemain de soirée avec un mal de crâne et des dessins d’obscénités sur ton front?
Lire la suite »

Bonne année

Avec une nouvelle année viennent naturellement les voeux mais également le temps du bilan, bilan d’une année 2011 qui fut celle du lancement de Natugla. Lancer un blog actuellement rien n’est plus simple et chacun a entre ses mains les outils pour créer un espace de discussion, de réflexion et de le faire partager au plus grand nombre. Il existe des centaines de blogs particulièrement compétents qui donnent une fenêtre d’accès à la musique, aux arts, au monde de la culture de façon incroyablement simple, nous ne voulions de fait pas finir comme l’un des blogs, broyé dans la masse d’informations contenues sur notre bel internet. Aussi comme vous l’avez tous remarqué, avons nous pris des décisions sur la ligne éditoriale (bien grand mot), sur la forme, le fond et les objectifs. Nous souhaitons dépeindre la vie nocturne et noctambule strasbourgeoise dans sa globalité, son pluralisme le plus complet. Alors naturellement pour l’instant mis à part la musique nous n’avons pas parlé de grand chose et nous sommes les premiers à le regretter, simplement de par nos différents contacts il nous était plus simple de tenter de nous faire connaître dans ce domaine ci, et nous aimons à penser que la chose est en voie d’être accomplie.

L’année 2012 va donc nous voir naturellement renouveler notre confiance à ceux qui nous ont permis de démarrer et d’entrer d’un pas décidé dans le microcosme strasbourgeois, naturellement le Rafiot, la Laiterie et le Mudd Club, avec qui nous espérons poursuivre l’aventure. Mais surtout 2012 sera pour Natugla l’année de la diversité, nous allons tout mettre en oeuvre afin de pouvoir vous offrir des points de vue tant sur le monde musical, de la photographie, du cinéma et de l’art dans sa conception la plus totale. Nous allons agrandir l’équipe, on vous en reparlera d’ailleurs bientôt. Ajouter des rubriques hebdomadaire diverses, tenter de rentrer en contact avec les artistes locaux, tenter de faire parti cet été des festivals importants comme ça a pu être le cas avec Dour ou les Ososphères, et naturellement continuer à vous offrir les interviews des artistes marquant venant exprimer leur talent dans notre ville.

On vous souhaite à tous de passer la meilleure année possible, d’être aussi curieux que faire se peut, de faire vivre la scène artistique qui nous plaît tant, et naturellement de tous vous voir réunis pour les prochaines Natugla Party qui ne tarderont surement pas.

Pour le reste on va commencer 2012 en beauté au Rafiot ou ce Vendredi 6 Janvier aura lieu la seconde édition des soirées Discovery avec cette fois ci en guest le nouveau protégé de Mr Alex Ridha aka Boys Noize en la personne de SCNTST, auteur il y a peu d’un excellent Ep « Monday » sorti sur Boys Noize Records. On vous propose donc de gagner 3 places pour cette soirée et pour se faire, il suffit d’aller sur facebook de liker la page « Natugla » et de liker et partager le dernier post, annonçant le concours. Si vous êtes déjà fan il suffit de se référer à la deuxième partie de l’énoncé.

On vous voit samedi au Rafiot