La nuit est à nous

Phace it!

Petits retour sur la Jungle Juice du mois de septembre avec l’interview de Phace.



– Premièrement comment s’est passé cette nuit à Strasbourg ? As tu apprécié ?

Totalement, ce fut vraiment un concert exceptionnel. Tout le monde était la pour passer un bon moment et ceux que j’ai pu rencontrer avaient l’air de s’éclater. La foule se donnait comme si demain n’allait jamais exister c’est un sentiment que je ressens très souvent avec les soirées Jungle Juice qui possèdent cette ambiance particulière qui en font un must à la fois pour le public et pour les dj’s.

– Peux tu nous décrire la relation que tu as avec la famille Jungle Juice, comment vous êtes vous rencontrés ?

J’ai rencontré l’équipe Jungle Juice la première fois qu’ils m’ont fait jouer à Dijon en 2010. Ce fut une soirée très marrante et un bon concert. Du coup j’ai également joué avec eux à Paris en Mars 2011 et ici pour le troisième round. Je crois que tout simplement j’aime leurs soirées, j’adore Arnaud et Olivier, se sont des mecs exceptionnels qui savent mettre sur pieds de gros et retentissantes soirées. De l’organisation à la promotion tout fonctionne parfaitement, le concept musical marche à merveille et toutes les personnes qui viennent voir leur résultat passent une soirée formidable. French indeed do it better 🙂

– Tu as crée le label Neosignal en 2008 avec ton pote Misanthrop, peux tu
nous expliquer pourquoi ? N’est ce pas vraiment difficile d’entreprendre ce
genre de choses actuellement ?

Je cherchais à construire ma propre « maison », quelque chose qui soit en adéquation avec ma musique. Monter un label n’est pas à proprement parlé quelque chose difficile mais il faut avoir les bons contacts et surtout une bonne compréhension du business de la musique actuelle. Le plus dur est d’avoir une musique et un concept de qualité afin de maintenir le label vivant et toujours intéressants pour les gens qui le suivent. Naturellement c’est une grosse charge de travail et on y investit beaucoup d’efforts, mais je ne regrette pas une seconde de ce travail. C’est également agréable d’avoir un partenaire qui gère le tout avec moi, avoir une épaule solide quand les choses deviennent difficiles est un atout de choix.

– Ton album « From Deep Space » a reçu un très bon accueil, encore une fois
avec Misanthrop. Est ce que c’est que tu n’aimes pas travailler tout seul ou
bien le travail d’équipe correspondait à une volonté du moment ?

J’ai beaucoup travaillé seul et je continue de le faire mais il est vrai qu’à certains moments j’apprécie de travailler avec d’autres personnes, je trouve ça très revigorant et amusant.

– Tes morceaux avec Noisia sont également très connus. Peux tu nous parler un
peu du processus menant à ça ?

Nous sommes potes avec Noisia depuis maintenant un certain temps et nous avons souvent travaillés ensemble. Je pense que notre amitié et notre amour de la musique nous ramène toujours ensemble en studio 🙂

– Décrirais tu ta musique comme de la Drum & Bass ?

J’ai toujours trouvé ça compliqué de définir ma musique par un mot comme si au final je me limitais à ça quand je produis. C’est d’ailleurs à mon sens un des problèmes majeurs de la DnB actuelle, les gens tentent toujours de positionner les choses de façon figée, dans des cases.
Personnellement je trouve qu’il y a actuellement tellement de musique de qualité et ce dans tous les styles, mon inspiration me vient donc de tous les domaines artistiques qui me plaisent. Le réel travail étant de combiner toutes ces influences dans ma musique et si au final la structure ou le tempo de la track se trouve proche de ce que les gens aiment appeler de la DnB ça ne me pose pas de problèmes.

– Penses tu que le mouvement Dubstep va finir par tuer la DnB ou bien est ce
simplement une opportunité d’agrandir la scène DnB en y ajoutant un public
nouveau ?

A mon sens le mouvement Dubstep est une bonne chose, cela amène beaucoup de gens à la DnB, je ne pense pas que cela soit néfaste. Ca se rapprocherait plus d’une symbiose.

– Quels sont tes prochaines sorties ?

Ma prochaine sortie sur Neosignal sera un EP « ENERGY ». Vous pouvez trouver plus d’informations sur le site du label www.neosignal.de ou www.energy.viinyl.com

– Un dernier mot pour le public de la Laiterie et les gens de passage sur
le blog ?

Merci, vive la France et à bientôt! You rock!

Quand à nous, on espère vous voir très nombreux à la Splash, ce samedi 29 octobre à la laiterie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s