La nuit est à nous

Archives de janvier, 2012

Vendredi soir anormal d’un étudiant aux Arts Déco

Natugla veut être sur tous les fronts sur les évènements nocturnes à Strasbourg. Et on sait tous que ce n’est que rarement dans les soirées/concerts au Rafiot, à la Laiterie ou au Molodoï que l’on se permet les plus grands écarts de conduite. C’est bien dans cet appartement de 110m2 situé près de la Porte de l’Hôpital que Lucas a « fait la connaissance » de Marie alors que le dîner de Arthur a décidé de prendre l’air et d’atterrir sur les chaussures de Maud et où au même moment dans la salle de bain, quelques personnes imbibées de diverses boissons venant de plusieurs parties du monde ont décidé que c’était le meilleur moment pour prendre une douche collective. On a tous vécu ce genre de soirées. Si tu penses le contraire, c’est que tu devais sûrement avoir plusieurs grammes d’alcool dans le sang qui t’ont rendu bien amnésique. Pourquoi tu crois que tu t’es réveillé un lendemain de soirée avec un mal de crâne et des dessins d’obscénités sur ton front?
(suite…)


Bonne année

Avec une nouvelle année viennent naturellement les voeux mais également le temps du bilan, bilan d’une année 2011 qui fut celle du lancement de Natugla. Lancer un blog actuellement rien n’est plus simple et chacun a entre ses mains les outils pour créer un espace de discussion, de réflexion et de le faire partager au plus grand nombre. Il existe des centaines de blogs particulièrement compétents qui donnent une fenêtre d’accès à la musique, aux arts, au monde de la culture de façon incroyablement simple, nous ne voulions de fait pas finir comme l’un des blogs, broyé dans la masse d’informations contenues sur notre bel internet. Aussi comme vous l’avez tous remarqué, avons nous pris des décisions sur la ligne éditoriale (bien grand mot), sur la forme, le fond et les objectifs. Nous souhaitons dépeindre la vie nocturne et noctambule strasbourgeoise dans sa globalité, son pluralisme le plus complet. Alors naturellement pour l’instant mis à part la musique nous n’avons pas parlé de grand chose et nous sommes les premiers à le regretter, simplement de par nos différents contacts il nous était plus simple de tenter de nous faire connaître dans ce domaine ci, et nous aimons à penser que la chose est en voie d’être accomplie.

L’année 2012 va donc nous voir naturellement renouveler notre confiance à ceux qui nous ont permis de démarrer et d’entrer d’un pas décidé dans le microcosme strasbourgeois, naturellement le Rafiot, la Laiterie et le Mudd Club, avec qui nous espérons poursuivre l’aventure. Mais surtout 2012 sera pour Natugla l’année de la diversité, nous allons tout mettre en oeuvre afin de pouvoir vous offrir des points de vue tant sur le monde musical, de la photographie, du cinéma et de l’art dans sa conception la plus totale. Nous allons agrandir l’équipe, on vous en reparlera d’ailleurs bientôt. Ajouter des rubriques hebdomadaire diverses, tenter de rentrer en contact avec les artistes locaux, tenter de faire parti cet été des festivals importants comme ça a pu être le cas avec Dour ou les Ososphères, et naturellement continuer à vous offrir les interviews des artistes marquant venant exprimer leur talent dans notre ville.

On vous souhaite à tous de passer la meilleure année possible, d’être aussi curieux que faire se peut, de faire vivre la scène artistique qui nous plaît tant, et naturellement de tous vous voir réunis pour les prochaines Natugla Party qui ne tarderont surement pas.

Pour le reste on va commencer 2012 en beauté au Rafiot ou ce Vendredi 6 Janvier aura lieu la seconde édition des soirées Discovery avec cette fois ci en guest le nouveau protégé de Mr Alex Ridha aka Boys Noize en la personne de SCNTST, auteur il y a peu d’un excellent Ep « Monday » sorti sur Boys Noize Records. On vous propose donc de gagner 3 places pour cette soirée et pour se faire, il suffit d’aller sur facebook de liker la page « Natugla » et de liker et partager le dernier post, annonçant le concours. Si vous êtes déjà fan il suffit de se référer à la deuxième partie de l’énoncé.

On vous voit samedi au Rafiot