La nuit est à nous

Have a nice cheesy time with #4 : Dj Pone

Nous avons rencontré Dj Pone autour d’un café après le traditionnel cordon bleu du restaurant « Aux trois chevaliers »



Natugla : Est ce que tu as un rituel lorsque tu viens à Strasbourg ?

Pone : Je me suis précipité aux 12 apôtres boire une bière fumée. Tu as vraiment l’impression qu’il y a des lardons dans ta bière, c’est l’exact opposé de la Corona. (rires)

N : On te voit régulièrement à Strasbourg que ce soit avec Birdy Nam Nam ou seul, on va finir par croire que tu aimes la ville.

Strasbourg c’est depuis toujours des bons souvenirs, quand j’étais jeune je venais grapher dans la région. J’ai habité ici pendant quasiment 1 an, je vivais avec une copine c’était  il y a 10 ans déjà. J’ai toujours fait de bons shows ici entre la Laiterie, les Ososphères ou le Zénith, en espérant rajouter le Rafiot sur la liste.

N : En parlant du Rafiot, comment s’est fait la connexion ?

C’est moi qui ait demandé à jouer au Rafiot, Tekilatex m’en avait parlé longuement je lui ai donc demandé de ma donner le contact. Sans compter que Crazy B fut le premier à venir mixer ici. Il m’avait dit à l’époque  « J’ai mixé sur une péniche à Strasbourg c’était mortel ». J’aime les petites scènes proche des gens. Le concept de la grosse scène et du dj star ça ne me parle pas spécialement.

N : Ce soir c’est une all night long avec Pone, c’est un format qui te parle plus quand tu mixes ?

Ce soir ce n’est pas vraiment un all night long, je vais faire minimum 3h, disons que c’est plutôt un set rallongé. J’aimerai bien faire une tournée en France de all night long, j’aime maitriser la soirée du début à la fin. Pouvoir construire ton set réellement. Quand tu mixes 2h tu restes dans l’électro le hip hop, plus tu rallonges le temps plus tu peux te permettre de choses. Je n’en ai pas fait tant que ça pour l’instant mais j’aime mixer longtemps, quand je joue une heure ou deux j’ai toujours  l’impression qu’il manque des choses dans la playlist.

N : Une tournée all night long et à côté de ça ? Des sorties à venir pour Pone ?

J’ai un album qui va sortir en début 2013 avec le chanteur de Stuck In the Sound, rien à voir avec Birdy Nam Nam  ni Stuck In The Sound, je me suis fait plaisir en production. Ca va être surprenant les gens ne s’attendent pas à ça. Il y aura un maxi à la rentrée puis la sortie de l’album.

N : Tout le monde sait que tes racines sont dans le hip hop, que penses tu du nouveau rap américain qui émerge avec Odd Future ou encore Death Grip ?

J’avais pas mal décroché du rap depuis un moment, je me suis remis à kiffer il y a peu. J’ai refais des mix hiphop sur soundcloud pour le fun qui ont pas mal marché du tout. Si tu n’es pas tous les jours sur ton ordi tu peux perdre le fil rapidement. Le rap existe de façon hyper mainstream et super underground en même temps, tu regardes des mecs comme Kendrick Lamar qui arrivent à surfer sur tous les trucs. Le rap américain est capable du meilleur comme du pire et ce depuis toujours. Mais j’apprécie particulièrement  Black Hippy, Breakfuast Club ou certains titres de Kendrick Lamar.
Mais les choses ont changé sur un point, il y a tellement de trucs qui sortent que j’ai du mal à reconnaitre les rappeurs, quand j’achetais mes galettes toutes les semaines je connaissais tout par coeur, je ne suis pas un nerd de la recherche.

N : Vu que nous parlons des USA restons y , parles nous un peu de ce que représente Birdy Nam Nam dans un pays comme celui-ci.

Birdy ça ne veut pas dire grand chose pour l’instant aux USA, mais Skrillex nous a signé sur son label on espère que ça va changer (rires). On joue au Art Festival, on a signé avec son tourneur. Il a signé « Defiant Order » sur son label et va le sortir sur le sol américain, on espère rentrer la bas par la grande porte. Quand tu vois que Skrillex est plus ou moins le maitre du monde de la musique électronique actuellement, se dire qu’il va sortir l’album aux USA pour nous sans y toucher, on espère que les gens vont comprendre.

N : Comment s’est faite la rencontre avec Skrillex ?

Skrillex je l’ai rencontré avant de savoir ce qu’il faisait. J’ai rarement rencontré un mec aussi cool et humble. La rencontre s’est faite à Paris avant qu’il ne joue au Social. Je l’ai revu au Zenith de Strasbourg et j’ai halluciné sur sa capacité à faire passer un message aussi brutal à tant de monde. Le mec fait passer une énorme pilule avec du son ultra violent et il y a une marée de bras levés et je préfère entendre Skrillex que David Guetta. Il nous a vu en live il nous prend sur son tourneur, il écoute notre album il le sort aux USA, il va nous faire un remix d’ici peu, tout se passe pour le mieux.

N : Ce même album qui n’a pas forcément reçu l’accueil auquel vous vous attendiez. Peux tu nous en parler ?

Dans une carrière il faut vivre ces moments de doute, nous ne refaisons pas les mêmes albums, on ne reprend pas les mêmes formules. Le prochain album sera surement avec Para One également. Pour moi c’est l’album le plus intègre, le meilleur qu’on ait fait. Il a pas été accueillis comme on l’attendait c’est une évidence mais en même temps nous sommes sur le devant de la scène avec Birdy Nam Nam on prend les coups pour les autres , on a ouvert des portes , on prend des risques , on encaisse.
Mais le fait est que l’on ne s’attendait pas à une scission si forte sur le troisième, on en parlait avec Teki parce qu’il lui est arrivé la même chose après TTC, malheureusement certaines personnes ne t’aiment pas pour les bonnes raisons, ils se sont fait une idée tronquée à cause d’un ou deux morceaux. Quand on te rabache Abesses et que ça fait 10 ans que tu l’as produit, à un moment ça va. Des groupes comme Rage Against The Machine  ont appliqué le même genre de tracks sur 4 albums et ça s’est essouflé, si en tant qu’artiste tu n’imposes pas un changement une évolution et que ça vient de toi, c’est la mort du truc. Il y a 10 ans j’avais 24 ans , je suis père de famille maintenant ma vie n’a rien à voir avec ce qu’elle était à l’époque pourquoi ma musique le serait ? Regarde la vitesse a laquelle la musique va, si tu restes scotché dans ton coin avec tes certitudes, t’es finis. Tu avances les gens suivent ou pas.

N : Vous avez pourtant tout gagné en France. Que ce soit au niveau des compétitions de scratch ou même les victoires de la musique.

On a tout gagné en France, en individuel ou en équipe, comme disait les Beasty Boys quand on arrive en festival on est pas la pour faire un concert, on est la pour dégommer tout le monde, notre énergie live vient de la.
La Victoire de la musique c’est bien pour ta grand mère elle te voit à la télé et elle est contente, on ne s’y attendait pas du tout, on pensait gagner ou être nominé en meilleur live mais jamais en meilleur album électronique. On était contents c’est évident mais il ne faut jamais oublier que tu gagnes les victoires quand t’es signé, si t’es un groupe underground c’est pas la peine il faut le savoir. Après pour Defiant Order on était même pas nominé …

N : Justement cet apport du scratch, tu penses que ça influes toujours ta technique de mix ou bien est ce derrière toi ?

Je mixe avec des platines sur Serato, je fais des petits scratch, la technique je l’ai toujours et la façon dont je mixe, au niveau des timings et des breaks ça reste hiphop, je rajoute mes petits skills, je scratche plus depuis des années. Les compétitions même si j’ai pas gagné tout ce que j’aurai du ça ne me manque pas, je n’ai jamais été autiste du scratch. Je ne suis plus du tout au courant de ce qu’il se passe sur la scène, j’ai su que Nelson avait été champion mais je n’ai même pas entendu le show.

N : Qu’est ce qu’on peut entendre dans le salon de Pone en ce moment ?

Passions – Para One,
Jamie XX Gil Scott Heron.

N : En cette période d’Euro on ne peut esquiver la question foot. Tu es un fan du ballon rond ? Qui vas tu supporter ?

Je suis pour l’Espagne quoi qu’il arrive. Je ne suis pas un grand fan de foot mais j’ai un rituel quand je joue dans une ville en règle générale j’achète l’écharpe du club, je commence à avoir une collection plutôt sympathique (rires).

N : Un morceau clé pour ce soir ?

Harlem Snake – Baauer

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s