La nuit est à nous

Archives d’Auteur

Vol de nuit #1 – Avril 2013

Image

Alors que l’on enterre déjà le mois d’avril et ses frimas aux aspects hivernaux il est temps pour le hibou de reprendre ses pérégrinations noctambules, de sortir de sa torpeur passée pour inonder de ses connaissances nouvelles tous ceux qui seront assez curieux pour suivre sa route.

Inaugurant ici un nouveau rendez vous mensuel, il vous propose d’ouvrir vos yeux et vos oreilles, pour la sélection des vidéos marquantes du mois passé. Sans jamais manqué d’ouverture d’esgourdes c’est aux côtés de Flatbush Zombies et de The Underachiver qu’il s’est enfumé , en compagnie de Nicolas Jaar qu’il a passé la nuit à NYC , de Londres à Brooklyn pour suivre les nouveaux faits d’armes de James Blake et Vampire Weekend, sans oublier son attrait naturel pour la jeunesse de Benjamin Clementine et Schultz and Forever, et d’autres rencontres fortuites ou recherchées.

 

Juste un battement d’aile

 

« J’ai parcouru la moitié de la terre et je me suis enrichie de plus d’expérience que tout autre oiseau », dit le hibou à l’hirondelle.

« Comment est-il possible que l’on vénère ta sagesse, alors que tu vis la nuit et ne quittes pas tes falaises ? »

« C’est les yeux fermés que je vois le mieux et mes pensées voyagent bien plus loin que tes ailes ! », lui répondit le hibou.

 


Mix Ton Prochain , Jeudi 11 Avril 2013 @Maison Mimir

Image

Aujourd’hui c’est pour présenter un nouveau projet d’apéro mix que je sors mon ensemble Gentleman Farmer et ma plus belle cravache pour aller à la rencontre du porte parole du projet un soit disant paisible canasson répondant au nom évocateur de Mr. Cheval, ouvrez le box :

Bonjour

– Bonjour ici monsieur cheval, j’ai toujours rêvé d’être une licorne. Je serai le maitre de cérémonie lors de la Mix ton prochain 2 à la Maison Mimir le 11 avril. Je suis au service de Pidag organisateur de l’événement aidée par Lisa une amie de bonne volonté.
(suite…)


Une après midi au Spring Roll

Parmi la somme astronomique des choses qui me hérissent le poil, en passant sur la fin de la dernière saison de Dexter, la présence sempiternelle de Drucker le dimanche aprem et le dernier album des Foals il y a cette frange bruyante de la population, qui décide d’un commun accord de clamer à qui veut l’entendre (attention vous la connaissez tous) « Il ne se passe rien à Strasbourg ». Il y a des soucis qui méritent des traitements radicaux et la vitrification d’une partie de la population possédant des idées communes étant considéré comme un génocide, il s’agit de répondre toujours de la même manière, avec un léger pincement au niveau de la lèvre droite qui trahit mes envies de meurtre : « Pas du tout, il faut simplement savoir ou chercher, et le problème de notre ville n’est certainement pas le manque d’activités culturelles mais bien la lenteur de la communication et de fait le manque de visibilité aberrant. »
Je tiens à ce que les gens sachent qu’au travers d’associations ou d’organismes on peut sortir tous les soirs à Strasbourg, que cette sortie soit théâtrale (TNS ; Maillon ; Boîte Noire et j’en passe), musicale (Laiterie, Cheval Blanc, Mudd Club, Opéra …), les possibilités n’ont de limites que l’attention que l’on porte aux programmes et à l’ouverture d’esprit dont on peut faire preuve.

(suite…)